Mise à jour importante de l'expédition 2017
12 juin 2017 - L'équipe scientifique du brise-glace de recherche canadien NGCC Amundsen a pris la difficile décision d'annuler le premier segment de l'expédition scientifique 2017 en raison de complications associées au transport de glace de mer arctique vers le sud causé par le changement climatique. Cela reporte à regret le programme Hudson Bay System (BaySys) impliquant 40 scientifiques de 5 universités canadiennes. Ce projet de 4 ans, financé à la hauteur de 17 millions $ et dirigé par l'Université du Manitoba, repose sur un calendrier d’échantillonnage précis. Le besoin de demeurer au sud pour gérer des conditions de glace extrêmes impliquait que le navire arriverait trop tard sur le lieu d’étude afin d’atteindre les objectifs de recherche. Communiqué de presse

Expédition actuelle

Horaire 2017

Le NGCC Amundsen quittera son port d’attache de Québec le 31 mai 2017 pour une expédition scientifique de 133 jours dans l'Arctique canadien. Cette expédition a pour but d'appuyer le programme de recherche océanographique d’ArcticNet, le programme BaySys, le programme d’Enquête de santé des Inuits du Nunavik, le projet Sentinelle Nord et le projet de la région marine de Kitikmeot, une collaboration entre ArcticNet, la Fondation W. Garfield Weston et Parcs Canada. L’expédition a été divisée en six segments en fonction des objectifs scientifiques:

Leg 1 – BaySys-ArcticNet (31 mai - 6 juillet) Québec à Churchill (annulé)

Les opérations menées au cours du Leg 1 viseront à comprendre le rôle de l’apport d’eau douce dans les écosystèmes marins et côtiers de la baie d’Hudson, dans le cadre du programme BaySys dirigé par l’Université du Manitoba. Ultimement, cette étude résultera en la création d’une base scientifique permettant de distinguer les effets du changement climatique de ceux engendrés par la régulation hydroélectrique de l’eau douce sur les conditions physiques, biologiques et biogéochimiques du système de la baie d’Hudson. Le Leg 1 devrait se terminer à Churchill le 6 juillet, suivant un changement complet d’équipage.

Leg 2a – BaySys-ArcticNet/Sentinelle Nord (6 - 13 juillet) Churchill à Iqaluit

D’une durée d’une semaine, ce leg permettra de compléter les opérations d’échantillonnage dans la baie d’Hudson dans le cadre du programme BaySys, dirigé par l’Université du Manitoba, en plus de mener des opérations à certaines stations au sein du détroit d’Hudson et de la baie d’Ungava pour soutenir le projet transdisciplinaire BriGHT de Sentinelle Nord. Le Leg 2a accueillera en outre les participants du programme Écoles à bord 2017, un programme éducationnel d’ArcticNet. Le Leg 2a devrait prendre fin à Iqaluit le 13 juillet lors d’une rotation de personnel scientifique.

Leg 2b – ArcticNet/Fondation W. Garfield Weston (13 juillet - 17 août) Iqaluit à Puvirnituq

Le navire effectuera des opérations de carottage et des relevés bathymétriques dans la baie de Frobisher, avant de se diriger vers le nord pour poursuivre l’échantillonnage dans la baie de Baffin, le détroit de Nares et le Passage du Nord-Ouest, dans le cadre du programme de recherche océanographique d’ArcticNet. Le navire mènera également certaines opérations dans le cadre de l’étude des écosystèmes marins de la région de Kitikmeot, née d’une collaboration entre la Fondation W. Garfield Weston, ArcticNet et Parcs Canada. Le leg devrait prendre fin à Puvirnituq le 17 août, lors d’un changement complet d’équipage.

Leg 3 – Enquête de santé des Inuits du Nunavik (17 août - 14 septembre) Puvirnituq à Kangiqsujuaq

Les Legs 3 et 4a seront dédiés à l’Enquête de santé des Inuits du Nunavik. Cette enquête se veut une suite de l’enquête menée en 2004 depuis l’Amundsen visant à colliger de l’information relative à la santé et le bien-être des communautés du Nunavik. L’Enquête de santé sera divisée en 2 legs de 28 jours chaque. Le Leg 3 visitera 7 communautés comprises entre Puvirnituq et Kangiqsujuaq, à savoir Kuujjuarapik, Umiujaq, Inukjuak, Puvirnituk, Akulivik, Ivujivik et Salluit. Un changement de personnel scientifique le 14 septembre à Kangiqsujuaq mettra fin au leg.

Leg 4a – Enquête de santé des Inuits du Nunavik (14 septembre – 6 octobre) Kangiqsujuaq à Kuujjuaq

Les Legs 3 et 4a seront dédiés à l’Enquête de santé des Inuits du Nunavik. Cette enquête se veut une suite de l’enquête menée en 2004 depuis l’Amundsen visant à colliger de l’information relative à la santé et le bien-être des communautés du Nunavik. L’Enquête de santé sera divisée en 2 legs de 28 jours chaque. Le Leg 4a visitera 7 communautés comprises entre Kangiqsujuaq et Kuujjuaq, à savoir Kangiqsujuaq, Quaqtaq, Kangirsuk, Aupaluk, Tasiujaq, Kangiqsualujjuaq et Kuujjuaq. Un changement de personnel scientifique le 6 octobre à Kuujjuaq mettra fin au leg.

Leg 4b – ArcticNet/MPO (6 – 12 octobre) Kuujjuaq à Québec

Au cours du Leg 4b, le navire entamera la dernière portion de son voyage, mettant le cap au sud vers Québec et menant des opérations le long de sa route, dans le cadre du programme de recherche océanographique d’ArcticNet. Pêches et Océans Canada mènera également certaines opérations dans la mer du Labrador dans le but d’acquérir des données de base dans le cadre de son programme de zones de protection marines. Le navire devrait regagner son port d’attache de Québec le 12 octobre, mettant ainsi fin à la mission scientifique 2017.

© Tous droits réservés 2017 Amundsen Science