Expédition actuelle

Nouveau!
Suivez le parcours de l’Amundsen dans l’Arctique canadien en temps réel.

Horaire 2018

Le NGCC Amundsen quittera son port d’attache de Québec le 24 mai 2018 pour une expédition scientifique de 107 jours dans l'Arctique canadien. Cette expédition a pour but d'appuyer le programme de recherche océanographique d’ArcticNet, le programme BaySys, les projets Sentinelle Nord, le programme de Pêches et Océans Canada et le programme ROV portant sur les écosystèmes marins vulnérables. L’expédition a été divisée en cinq segments en fonction des objectifs scientifiques :

Leg 1 – BaySys-ArcticNet (24 mai - 5 juillet)
Québec à Churchill

Les opérations menées au cours du Leg 1 viseront à comprendre le rôle de l’apport d’eau douce dans les écosystèmes marins et côtiers de la baie d’Hudson, dans le cadre du programme BaySys dirigé par l’Université du Manitoba. Ultimement, cette étude résultera en la création d’une base scientifique permettant de distinguer les effets du changement climatique de ceux engendrés par la régulation hydroélectrique de l’eau douce sur les conditions physiques, biologiques et biogéochimiques du système de la baie d’Hudson. Le Leg 1 devrait se terminer à Churchill le 5 juillet, suivant un changement complet d’équipage.

Leg 2a – Projet BriGHT de Sentinelle Nord /BaySys (5 - 13 juillet)
Churchill à Iqaluit

D’une durée d’une semaine, ce leg permettra de compléter les opérations d’échantillonnage dans la baie d’Hudson dans le cadre du programme BaySys, dirigé par l’Université du Manitoba, en plus de mener des opérations à certaines stations au sein du détroit d’Hudson et de la baie d’Ungava pour soutenir le projet transdisciplinaire BriGHT de Sentinelle Nord. Le Leg 2a devrait prendre fin à Iqaluit le 13 juillet lors d’une rotation de personnel scientifique.

Leg 2b – École doctorale et projet BOND de Sentinelle Nord (13 - 24 juillet)
Iqaluit à Iqaluit

Au cours du Leg 2b, le navire déploiera des échantillonneurs et des capteurs le long d’un transect près de Qikirtarjuaq dans le cadre du programme d’école doctorale de Sentinelle Nord, visant à offrir aux participants une expérience pratique et intégrative dans un large éventail de disciplines sous la supervision de chercheurs renommés. Des opérations seront également menées pour soutenir le projet BOND de Sentinelle Nord. Ce leg devrait prendre fin à Iqaluit le 24 juillet lors d’une rotation de personnel scientifique.

Leg 2c – Programme ROV portant sur les écosystèmes marins vulnérables/MPO/ArcticNet (24 juillet – 16 août)
Iqaluit à Resolute Bay

Le navire effectuera des opérations de carottage, du ROV et des relevés bathymétriques dans la baie de Frobisher, avant de se diriger vers le nord pour poursuivre l’échantillonnage dans la baie de Baffin, dans le cadre du programme ROV portant sur les écosystèmes marins vulnérables, mené par l’Université Memorial, ainsi que du programme de recherche océanographique d’ArcticNet. Pêches et Océans Canada mènera également certaines opérations dans le but d’acquérir des données de base dans le cadre de son programme de zones de protection marines. Le leg devrait prendre fin à Resolute Bay le 16 août, lors d’un changement complet d’équipage.

Leg 3 - Étude sur les écosystèmes marins de la région du Kitikmeot/ArcticNet (16 août – 7 septembre)
Resolute Bay à Québec

Les opérations d’échantillonnage du Leg 3 seront menées dans le golfe Reine-Maud, dans le cadre de l’étude sur les écosystèmes marins de la région du Kitikmeot. Des opérations d’échantillonnage seront également menées dans la baie de Baffin dans le cadre du programme de recherche océanographique d’ArcticNet. Le navire devrait regagner son port d’attache de Québec le 7 septembre, mettant ainsi un terme à l’expédition scientifique 2018.

© Tous droits réservés 2018 Amundsen Science